Divertissement Militaire

William Higginbotham, an American physicist, designed in 1958 by an oscilloscope and an analog computer video game called Tennis for Two.

William Higinbotham, an American physicist, designed in 1958 by an oscilloscope and an analog computer video game called Tennis for Two.

La gestion mondiale du conflit a migré vers le Complexe Militaro-Divertissement (Militaro-Entertainment Complex), le domaine de la culture, les médias et les industries créatives.
Un réseau postindustriel liant armée, médias et divertissement a pris le pouvoir et a créé de nouveaux seigneurs de la guerre et des sorciers de la domination symbolique et du maintien de la paix informationnelle. Basé sur l’expérience subjective de l’instabilité et de l’insécurité, le désir est transféré vers l’appareil de sécurité informationnelle et façonne la société pour la mener à des implications autoritaires de régression et de dépendance psychologique.
La collaboration de Walt Disney et de Wernher von Braun, l’expert de Disney sur le « Monde de demain » (World of Tomorrow), visant à vendre aux publics terrestres l’idée de l’espace à l’aide de programmes télévisuels traitant de l’Homme dans l’espace (Man in Space) ou de l’Homme sur la Lune (Man and the Moon), était hautement symbolique.
Il s’agit d’un moment historique qui marque le commencement d’une nouvelle ère de domination géopolitique, la convergence de la sécurité et de la culture et la montée du Complexe de Militaro-Divertissement. Par le mariage des cieux et de la Terre fusionnent le spectacle militaire total et la culture du maintien de la paix. Ceci marque les noces chymiques des technologies de guerre et de l’imagination, la naissance du nouveau moonchild du militaro-divertissement et la conception de l’art de la guerre cosmique. Pong (Tennis For Two : ndlr), le tout premier jeu vidéo et sans doute le premier jeu sur ordinateur, a été développé au Laboratoire National de Brookhaven en 1958 en se basant sur les graphiques des trajectoires de missiles. Il s’agissait d’un sous-produit de la DARPA , alors que Chase, le premier jeu vidéo joué sur un téléviseur en 1967, avait été écrit par Ralph Baer en tant que membre de la compagnie électronique militaire Sanders Associates et était destiné à l’entraînement militaire.
Dès le début, des jeux tels que Space Invaders ou Pac-Man ont essentiellement mis en scène des scénarios d’invasion d’aliens ou de profanateurs et, aujourd’hui, le divertissement numérique a pu nous être proposé grâce des investissements de grande envergure de la recherche militaire dans le domaine des sciences informatiques durant la Guerre Froide. Depuis, les technologies des jeux de guerre, des simulations et des jeux récréatifs sur ordinateur ont convergé, et aujourd’hui les jeux vidéos et autres divertissements informatiques sont en train de prendre le pas sur la prépondérance culturelle et économique de l’industrie du cinéma. La Guerre Virtuelle se déroule à Hollywood où les frontières entre les simulations par ordinateur menées à des fins militaires, les jeux vidéo et la création graphique sont depuis longtemps abolies au profit d’une coopération mutuelle.
Ce que John Naisbitt a nommé le Complexe Militaro-Nintendo fait référence à une collaboration sans cesse grandissante de secteurs tels que les high-techs, les médias, le militaire et les renseignements, et impliquant du personnel et des technologies issues à la fois de l’industrie sécuritaire et de l’industrie du divertissement dans des entreprises de coopération.
Un mariage païen entre le complexe sécuritaire et l’industrie du divertissement a donné naissance à ce que les experts considèrent désormais comme le futur de la gestion du conflit post-humain.
Ce développement crée une fusion entre la simulation numérique et le factuel, entre le virtuel et le réel et, par conséquent, la disparition des frontières existant entre fantaisie et réalité.

Konrad Becker, chercheur.
Article publié dans Planète Laboratoire N°4, octobre 2011 (page 16).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :